Un jeu parfait
Vilain Game Designer ! X
La rejouabilité (II)

Un jeu parfait

Par Pierre Guyot (traduction) | le 3 août 2015 10:43:43 | Catégories : Analyse, Ernest Adams

Qu’appelle-t-on un jeu « parfait » ? Souvent, quand on dit qu'une chose est parfaite, on veut dire qu'elle est meilleure que tout le reste, que toutes les autres choses de sa catégorie lui sont inférieures. Et dans ce cas, il est risqué de décrire quoi que ce soit comme parfait, parce que n’importe qui peut vous contredire, ne serait-ce que sur la base de goûts personnels. N’importe qui peut vous répondre qu’il préfère un autre jeu et que votre jeu « parfait » ne peut donc pas l’être. La notion de perfection, dans le langage courant, implique une notion de reconnaissance universelle. Mais je voudrais discuter de la notion de jeu parfait dans une acception légèrement différente du terme. La première définition de « parfait » dans mon American Heritage Dictionary est :

Auquel ne manque rien qui soit essentiel à l’ensemble ; complet dans son genre.

La définition quatre donne par ailleurs :

Complètement adapté à une situation ou à un but précis.

Si l’on suit ces définitions, je pense que Tetris est un jeu parfait, pour des raisons évidentes : il est impossible d’ajouter ou d’enlever quoi que ce soit au gameplay de Tetris sans perturber son élégante simplicité – même s’il y a d’autres jeux auxquels on peut préférer jouer [NDT : nous vous recommandons l'excellente vidéo de Matthewmatosis sur le sujet.]. Mais ce n’est pas de Tetris dont je voudrais parler dans cet article.

Lire la suite ou les 2 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! X

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 août 2014 12:48:11 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Monty on the Run (Gremlin Graphics)

Nouvelle année, nouvelle liste d'erreurs de game design. J'ai reçu énormément de courrier et j'ai hâte d'en recevoir plus. J'ai tellement de travail en ce moment que je ne peux pas tester tous les jeux auxquels je voudrais jouer, c'est pourquoi, fidèles lecteurs, je compte chaque année sur vos contributions afin de trouver ceux qui sont mal conçus.

Lire la suite

La rejouabilité, partie 2 : les mécaniques de jeux

Par Pierre Guyot (traduction) | le 5 mars 2014 23:49:26 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Le mois dernier [NDT : c'est-à-dire dans l'article précédent], j'ai jeté un œil à la façon dont les dispositifs narratifs impactent la rejouabilité d'un jeu. Cette fois-ci, j'examinerai comment la rejouabilité est impactée par les mécaniques de jeux elles-mêmes.

Ikaruga (Treasure)

De façon évidente, la contribution la plus importante à la rejouabilité d'un jeu, c'est sa jouabilité. Si un jeu est mal équilibré, si son interface utilisateur est mauvaise, s'il semble lui manquer des fonctionnalités essentielles, alors ce ne sera pas très amusant d'y jouer, et encore moins d'y rejouer. Mais il y a des considérations plus spécifiques qui entrent en ligne de compte dans la rejouabilité d'un jeu, et c'est de celles-ci que je vais parler ici.

Lire la suite ou les 2 commentaires

La rejouabilité, partie 1 : la narration

Par Pierre Guyot (traduction) | le 20 février 2014 23:46:22 | Catégories : Ernest Adams, Scénario, Univers

Qu'est-ce qui fait qu'un jeu est rejouable ? Et pourquoi certains jeux sont rejouables alors que d'autres non ?

Civilization III (Firaxis)

En principe, n'importe quel jeu devrait être rejouable. Imaginons que vous alliez au magasin de jouets, que vous achetiez un jeu de société pour vingt ou trente dollars et qu'une fois arrivé chez vous, vous vous rendiez compte que vous ne pouvez y jouer qu'une seule fois : vous seriez légitimement furieux. Pourtant, ceci arrive assez souvent avec les jeux vidéo et nos clients s'y sont plus ou moins résignés. La rejouabilité, cependant, n'est pas le résultat du hasard : il s'agit de quelque chose que nous concepteurs pouvons créer volontairement… si nous le souhaitons.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Compte-rendu de Ludum Dare #27

Par Lyonsbanner | le 21 octobre 2013 17:55:33 | Catégories : Game Design, Level Design, Ludum Dare

Me revoici, pour vous présenter le compte-rendu de la 27ème édition du Ludum Dare qui s’est déroulé du 24 au 26 août. N’ayant rien présenté lors de la 26ème édition, je compte rattraper mon retard et faire d’une pierre deux coups. Si vous avez déjà lu les précédents articles sur le même thème, vous devriez déjà savoir qu’il s'agit d'un week-end pendant lequel des développeurs du monde entier créent des jeux sur un thème imposé. Les participations peuvent se faire soit en 48 heures en solo (la compétition ou compo), soit en groupe en 72 heures (le jam).

C’est donc ma troisième participation à cet évènement si particulier et je commence à me sentir bien plus à l’aise dans la programmation d’un jeu que la première fois. Si mon premier jeu était uniquement basé sur du code Javascript pur et dur mêlé à du Canvas, les deux derniers ont été faits avec EaselJS, un langage dont l’API se rapproche du Flash. Mais même si je commence à comprendre les subtilités du langage, les jeux que j'ai créés ne sont pas forcément meilleurs.

Lire la suite

La direction artistique (deuxième partie)

Par Pierre Guyot | le 7 octobre 2013 20:11:23 | Catégories : Graphisme, Musique

Maintenant que nous avons vu pourquoi il peut être intéressant de réfléchir et de travailler à la direction artistique aussi tôt que possible, concentrons nous sur les moyens à notre disposition.

Legend of Mana (Squaresoft)

Lire la suite ou les 2 commentaires

La direction artistique (première partie)

Par Pierre Guyot | le 24 septembre 2013 21:22:34 | Catégories : Graphisme, Musique

Sur les différents projets de jeu amateur auxquels je participe, je m'occupe des graphismes. À un moment où l'arrivée des jeux indépendants et la vague rétro change la donne en matière de visuels, je voudrais vous parler un peu des problèmes auxquels j'ai été confronté sur ces projets et en particulier à l'un d'entre eux que j'avais terriblement sous-estimé, celui de la direction artistique.

Final Fantasy XIII (Square-Enix). Oui, je fais ce que je veux.

Quand on entend l'expression « direction artistique », on pense tout de suite à un film ou un jeu pro à gros budget. Pour un jeu amateur ou indépendant, ça peut sembler bien prétentieux. En réalité, cet aspect du développement concerne tout aussi bien les jeux pro que les jeux amateurs et il a une importance capitale. C'est un élément à côté duquel je suis moi-même passé pendant un bon moment, alors qu'en y réfléchissant un peu, j'aurais pu m'éviter beaucoup de boulot.

Lire la suite

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! IX

Par Lyonsbanner (traduction) | le 12 septembre 2013 16:14:17 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Quand j'ai écrit le premier article de la série « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! » il y a plus de dix ans, ce n'était rien de plus qu'une liste de choses qui m'agaçaient personnellement – sitôt publié, sitôt oublié. Je n'aurais jamais imaginé que mes lecteurs prendraient cela avec tant de sérieux et qu'ils seraient si motivés pour proposer leurs propres exemples.

Dawn of War : Winter Assault (Relic Entertainment)

Après l'article de l'année dernière, j'ai reçu un paquet de nouvelles suggestions de joueurs et de développeurs frustrés. Voici donc neuf nouvelles TDC [NDT : Twinkie Denial Conditions, littéralement « condition pour refuser un biscuit », à savoir à un game designer qui a mal fait son travail] pour cette neuvième édition de la série « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi » !

Lire la suite ou les 2 commentaires

Concours de création de jeux vidéo

Par Thomas Chassin | le 13 avril 2013 18:03:13 | Catégories :

Si vous résidez en France et que vous travaillez sur un jeu, vous serez peut-être intéressé d'apprendre l'existence du FLIP, le Festival Ludique International de Parthenay, un concours de création de jeu vidéo ouvert à tous.

Le logo du FLIP

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 mai et peuvent se faire seul ou en équipe. Les seules contraintes sont de fournir une vidéo de gameplay de quelques minutes et d'être en mesure de fournir un prototype jouable sur au moins un niveau pour le festival, qui se déroule du 11 au 13 juillet.

Pour les intéressés, vous trouverez plus de détails sur le site officiel.

Lire la suite ou le commentaire

Combien de fins pour mon jeu ?

Par Pierre Guyot (traduction) | le 2 avril 2013 22:46:59 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Scénario

« Ce sont nos choix, Harry, bien plus que que nos capacités, qui déterminent qui nous sommes vraiment. »

-- Albus Dumbledore, Harry Potter et la chambre des secrets.

Starcraft (Blizzard) propose une histoire linéaire avec une fin unique.

Il y a quelques temps, j’ai été engagé par un studio pour travailler comme consultant sur un jeu de tir qui proposait plusieurs fins. A la lecture des documents de game design, je me suis rendu compte que celles-ci étaient toutes aussi sombres les unes que les autres. J’ai dit aux designers que les jeux de tir grand public ne sont pas des romans de Kafka et que les joueurs qui parviendraient à la fin d’un tel jeu estimeraient avoir droit à au moins une fin modérément positive. Et ils en ont tenu compte.

Lire la suite ou les 5 commentaires

Craft, alchimie et autres créations d'objets

Par Lothindil (republication) | le 12 février 2013 02:14:53 | Catégories : Game Design, Level Design

En tant que grande joueuse et conceptrice de jeux, j'essaye régulièrement d'analyser en profondeur les mécanismes de certains jeux. En ce moment, je joue surtout à deux jeux : Dragon Age : Origins et Guild Wars. Ces deux RPG, bien que très différents dans leur concept et leurs conceptions, possèdent cependant un mécanisme commun, que j'ai retrouvé dans de nombreuses autres productions, y compris amateurs : le crafting ou alchimie.

table of the Alchemist by yanzi-5

Le terme anglais (crafting) a l'avantage d'être plus complet, car il parle de toutes les formes roleplay de transformation ou de création d'objets. Il n'y a pas d'équivalent direct en français : on pourrait parler de « forge », « herboristerie » ou encore « alchimie ». Mais ces termes ajoutent une nuance plus précise qui n'existe pas dans le terme « crafting ». N'étant pas fan de l'anglais dans mes jeux, j'ai décidé d'adopter le terme « alchimie », à défaut de mieux. Il apporte un coté fantastique.

Lire la suite ou les 4 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! VIII

Par Lyonsbanner (traduction) | le 4 février 2013 22:29:48 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Une fois de plus, le moment est venu pour une nouvelle édition annuelle de Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! Depuis l'année dernière, j'ai reçu une bonne quantité de Twinkie Denial Conditions (NDT : littéralement « condition pour refuser un biscuit », à savoir à un game designer qui a mal fait son travail) de mes lecteurs, que je vous présente maintenant, pour votre éducation et surtout pour votre plaisir. De plus, j'ai finalement tenu une vieille promesse : mettre en place une base de données rassemblant tous les TDC, triés par catégorie. Il vous suffit de cliquer sur le lien pour vous retrouver sur mon site Internet.

Red Faction (Volition)

Et c'est reparti ! Certains d'entre eux sont tellement énormes que j'aurai vraiment dû en parler des années plus tôt.

Lire la suite ou les 2 commentaires

Compte-rendu de Ludum Dare #25

Par Lyonsbanner | le 13 janvier 2013 22:43:05 | Catégories : Game Design, Graphisme, Ludum Dare, Pixel art

Eh oui ! Cette fois, c'est moi, Lyonsbanner (à votre service), qui vous présenterai le compte-rendu de la 25ème édition du Ludum Dare qui s'est déroulé du 14 au 17 décembre. Vous pouvez retrouver tous les comptes-rendus précédent dans une nouvelle catégorie « Ludum Dare ». Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, il s'agit d'un week-end pendant lequel des développeurs du monde entier créent des jeux sur un thème imposé. Les participations peuvent se faire soit en 48 heures en solo (la compétition ou compo), soit en groupe en 72 heures (le jam).

L'année 2012 a été plus que fructueuse, car il y a eu un total de 4651 jeux qui ont été réalisés dont 1327 pour cette 25ème édition. C'est énorme ! D'autant plus qu'à l'heure actuelle l'ensemble des jeux Ludum Dare depuis la première édition a dépassé le nombre total des jeux sur consoles toutes catégories confondues. Parmi tous les participants, j'étais dans le lot et cet article retracera mon parcours.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Le texte

Par Pierre Guyot | le 1 janvier 2013 17:43:49 | Catégories : Scénario, Univers

Dans un certain nombre de critiques, d'articles, de posts et d'interviews que j'ai pu lire récemment, une même idée semble revenir de façon assez récurrente : le jeu vidéo doit redonner au gameplay une place dominante face à la narration et donc devenir moins « bavard ». Il y a une mouvance assez récente chez les joueurs et les game designers qui semble réticente à utiliser le texte. Le texte, d'une certaine façon, représenterait l'échec d'un gameplay noyé sous la narration (en particulier sous la forme des cinématiques-fleuves qu'on trouve dans les productions AAA).

Sword & Sworcery (Capy, Jim Guthrie & Superbrothers)

L'article Less Talk More Rock, écrit par les concepteurs de Sword & Sworcery en est un exemple particulièrement intéressant (et dont je vous recommande chaudement la lecture, ne serait-ce que pour les illustrations qui l'accompagnent).

Lire la suite ou les 7 commentaires

Mon blog AAA – épisode 2

Par Antoine Gersant | le 21 novembre 2012 00:51:51 | Catégories : Ma vie

Cela fait maintenant sept mois que j'ai publié le premier épisode de cette chronique qui était censée être mensuelle. La ponctualité rédactionnelle n'a jamais été le grand point fort des Forges (et surtout pas les articles avec mon nom dessus) et j’espère que vous m'excuserez du délai. Au moins, je ne devrai pas avoir trop de mal à faire plus vite pour le prochain épisode.

Les bureaux de Lionhead (en général il pleut)

Aujourd'hui je vais essayer de présenter un peu l'organisation du quotidien, les gens et les méthodes de travail chez Lionhead.

Lire la suite ou les 7 commentaires

Transgresser les règles (Ernest va au cinéma)

Par Lyonsbanner (traduction) | le 3 novembre 2012 18:02:58 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Univers

Attention, spoiler ! Cet article dévoile certains éléments du film Matrix, bien que jusqu'à ce samedi soir, j'étais probablement la seule personne dans le monde occidental qui ne l'avait pas encore vu. Il est donc peu probable que ceci gâchera le plaisir de mes lecteurs.

Matrix (Andy et Larry Wachowski)

Nous, les développeurs de jeux vidéo, nous adorons les films sur les ordinateurs, surtout s'ils parlent de réalité virtuelle et autres concepts cools dans le même genre, alors j'ai pensé que je ferais mieux de regarder Matrix. Après tout, je me suis précipité pour aller voir Tron au cinéma quand il est sorti, et ceci s'est avéré être une expérience fascinante. Non ? Vous n'avez pas adoré cette scène où Bruce Boxleitner embrasse passionnément… un programme informatique ? Je vous l'accorde, elle ressemblait à une femme, mais le film explique sans ambiguïté qu'il s'agit d'un morceau de code. Bon, j'admets qu'à l'occasion, j'ai moi-même été tenté, après m'être débarrassé d'un bug particulièrement vicieux dans mon code, de donner à mon moniteur un petit bisou, une petite bise de rien du tout pour célébrer ma victoire. Mais je n'ai jamais vraiment pensé à rouler une pelle à un sous-programme et franchement, j'ai du mal à imaginer ce que Bruce Boxleitner a pu retirer de cette expérience.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Un peu de pub

Par Pierre Guyot | le 27 octobre 2012 16:01:22 | Catégories :

Un petit peu de pub pour Je Game Moi Non Plus, un site consacré au jeu vidéo et à la culture. Je laisse la parole à Gaëtan Blaise, l'un des membres de l'équipe et le chef du projet Lije, dont vous avez pu un peu entendre parler dans cet article.

http://www.jegamemoinonplus.com/

Je Game Moi Non Plus est un podcast qui parle du jeu vidéo d'une manière assez particulière. Plutôt que de traiter d'un jeu ou d'actualité, ses animateurs choisissent un thème, font des recherches, réfléchissent un peu, et tentent d'explorer le sujet en profondeur. Cela peut les amener à discuter de l'industrie, de sociologie, de game design, de cuisine, de littérature… et toujours de jeu vidéo. L'objectif est d'apporter à l'auditeur une vision du jeu originale, et de lui apprendre des choses intéressantes. L'émission, mensuelle, dure environ 1h30.

Lire la suite ou les 2 commentaires

Cours de pixel art 10 : Ça manque d'animation par ici !

Par Thomas Chassin | le 1 octobre 2012 22:00:00 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Aucun tutoriel sur le pixel art, qui plus est dans le cadre de la création d'un jeu vidéo, ne saurait faire l'impasse sur l'animation, c'est pourquoi nous vous proposons aujourd'hui un article sur le sujet.

Commençons par une rapide explication du principe d'animation tel que nous l'envisagerons ici.

Si vous avez déjà vu une bobine de film, vous n'êtes pas sans savoir qu'elle est composée d'une série d'images fixes affichées très rapidement les unes à la suite des autres (24 images/secondes en général). L'animation en pixel art repose sur ce même principe : l'affichage d'une succession de cadres ou frames, bien que le nombre d'images uniques par seconde soit généralement très inférieur à celui de l'animation classique, résolution oblige.

Je ne parlerai pas de la gestion des frames au sein d'un logiciel ni de leur organisation au sein d'un fichier, puisque cela dépend de la façon dont votre image est lue mais sachez que dans la très grande majorité des cas, les frames sont toutes regroupées en une seule image appelée spritesheet.

Exemple de spriteshe (Blade of Victory).

Lire la suite ou les 6 commentaires

Compte-rendu de Ludum Dare #24

Par Antoine Gersant | le 27 septembre 2012 23:44:15 | Catégories : Game Design, Graphisme, Ludum Dare, Ma vie

Après vous avoir fait faux-bond au Ludum Dare #23 qui a eu lieu en avril dernier, j'ai remis le couvert le mois dernier pour la 24ème édition de cet évènement si particulier. Pour ceux d'entre vous qui ne seraient pas familiers du principe et qui n'auraient pas lu mon compte-rendu de la 22ème édition (ou celui de la précédente), rappelons une fois de plus qu'il s'agit d'un weekend pendant lequel des développeurs du monde entier créent des jeux sur un thème imposé. Les participations peuvent se faire soit en 48 heures en solo (la compétition ou compo), soit en groupe en 72 heures (le jam).

Lire la suite ou les 7 commentaires

Éléments d'anatomie

Par Pierre Guyot | le 10 septembre 2012 01:48:02 | Catégories : Cours, Dessin, Graphisme

Si vous vous intéressez à la création de jeux sur le plan graphique, vous risquez très fortement d'avoir un jour ou l'autre à dessiner des êtres humains ou du moins des créatures dont l'anatomie s'en rapproche. Certains me diront : « Je dessine dans un style particulier, pourquoi apprendre l'anatomie ? ». D'une part, on ne sait jamais d'avance si on ne sera pas amené à un moment ou un autre à devoir réaliser des illustrations « réalistes ». D'autre part, connaître et maîtriser les bases théoriques du dessin « classique » permet de mieux styliser, même pour des styles très éloignés du réel.

La mise au tombeau (Caravage)

Cet article vise à dégager quelques conseils pour se lancer dans l'apprentissage de l'anatomie. Il est volontairement simple et se limite à ce qui me semble être l'essentiel pour débuter : j'ai essayé d'y mettre ce que j'aurais voulu qu'on me dise quand j'ai commencé à dessiner. Pour un cours plus poussé, je vous invite à jeter un œil aux références proposées dans la conclusion de cet article. Je tiens à préciser que cet article n'est pas un « cours » à proprement parler et qu'il s'y trouve sans doute un certain nombre d'oublis (et d'erreurs), j'essayerai donc de le mettre à jour aussi régulièrement que possible :)

Lire la suite ou les 21 commentaires

Huit façons de faire un mauvais tutoriel

Par Lyonsbanner (traduction) | le 16 août 2012 22:00:00 | Catégories : Analyse, Ernest Adams, Game Design

À l'aube de l'industrie du jeu, il y avait des jeux vidéo (sur console ou arcade) et des jeux sur ordinateur. Avec les jeux vidéo, vous vous retrouviez directement dans le grand bain : seul face à une horde d'ennemis avec très peu d'instructions, soit vous couliez soit vous nagiez. La plupart du temps vous couliez, ce qui constituait par ailleurs la source de revenus des salles d'arcade.

Nier (cavia)

Les jeux sur ordinateur étaient plus complexes que les jeux d'arcade, c'est pourquoi des manuels étaient fournis aux joueurs avant de commencer à jouer. De nos jours, on s'attend à ce que les joueurs ne lisent pas le manuel, du coup, il leur faut un tutoriel à la place. Les tutoriels présentent au joueur l'interface et le gameplay. Ils doivent expliquer au joueur comment interagir dans l'univers du jeu, comment atteindre l'objectif principal, et (brièvement) pourquoi.

Lire la suite ou les 4 commentaires

Game Design & Ace Attorney

Par Lyonsbanner | le 21 juillet 2012 16:34:32 | Catégories : Analyse, Game Design

Si je vous demande de me citer un avocat de la défense habillé en bleu, avec une tête de hérisson et qui crie « OBJECTION ! » à tout bout de champ, vous me répondez immédiatement : Phoenix Wright.

Phoenix Wright en pleine action !

Les Ace Attorney sont une série de jeux d'enquête découpés en deux phases bien distinctes : l'investigation et le procès. Dans un premier temps, le protagoniste, avocat de son état, va sur le terrain pour enquêter, récupérer des indices et des preuves et faire la lumière sur les circonstances du crime. Dans un deuxième temps, il revient au tribunal pour mener interrogatoires et contre-interrogatoires, affronter le procureur général (et le juge !) dans le but de prouver l'innocence de son client.

Lire la suite ou les 2 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! VII

Par Lyonsbanner (traduction) | le 11 juillet 2012 00:26:08 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Nous savons tous que l'industrie du jeu vidéo souffre d'un important turn over: des débutants enthousiastes rentrent dans le monde du business ; les conditions de travail et les longues heures les poussent à bout ; ils finissent par démissionner pour trouver une occupation plus saine et de nouvelles recrues arrivent, toutes prêtes à se faire exploiter à leur place. Mis à part la vie et le talent gâchés que cela représente, ceci signifie que les studios de jeux vidéo n'ont pas de mémoire institutionnelle, et c'est en partie pour ça que nous continuons à faire des erreurs de conceptions.

Uru: Ages Beyond Myst (Cyan Worlds)

D'un autre côté, ça me donne de quoi écrire quelque chose chaque année ! Je vous présente Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! VII. Cette liste de TDC annuelle [NDT : Twinkie Denial Condition, littéralement, condition pour refuser un biscuit, à savoir à un mauvais game designer)] est, malheureusement, longue, et comme d'habitude, m'a été envoyée par vous, mes fidèles lecteurs. Si vous voulez m'en envoyer un peu plus, écrivez à notwinkie@designersnotebook.com [NDT : en anglais]. En attendant, c'est parti.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Les joies du game over

Par Pierre Guyot | le 11 juin 2012 01:44:47 | Catégories : Game Design

Il y a un déjà un petit moment, Bonhomme et moi discutions de son projet en cours, Blade of Victory, et plus particulièrement de la posture à adopter quant au game over. Je n'y avais pas trop réfléchi plus que ça auparavant et au bout d'un moment, je me suis rendu compte que c'était un sujet beaucoup plus difficile que ce à quoi je m'attendais. J'ai eu le temps d'oublier et puis récemment, j'ai dû réaliser un écran de game over pour un autre projet et je me suis dit que c'était un peu bête de ne pas coucher toute cette réflexion sur le papier. Aujourd'hui, je m'intéresse donc au game over.

Blade of Victory (Thomas Chassin)

Cet article est l'occasion d'un premier essai sur Level Up : à la suite d'une discussion sur le forum, j'ai essayé de rédiger une synthèse de ce qui a pu se dire et d'aboutir à un article plus riche que si je m'étais lancé seul dedans. En espérant qu'il y en ait beaucoup d'autres, je vous invite à nous faire part de vos critiques, commentaires et réflexions et surtout, à aller sur Level Up ! :D

Lire la suite ou les 7 commentaires

Mon blog AAA – épisode 1

Par Antoine Gersant | le 3 avril 2012 18:02:42 | Catégories : Ma vie

Il y a quelques mois, à l'occasion de la 22eme édition du Ludum Dare, j'ai eu le plaisir d'inaugurer une nouvelle catégorie d'articles sur les Forges intitulée « Ma Vie ». Il est maintenant temps de remplir plus avant cette catégorie au moyen d'articles bloguesques sur mon quotidien. Rassurez vous, il n'est pas question de parler de mon chat ou du contenu de mes sandwichs — tout du moins je vais essayer de me retenir.

Lire la suite ou les 12 commentaires

Musique et gameplay

Par Pierre Guyot | le 29 février 2012 21:48:15 | Catégories : Analyse, Musique

La musique de jeu vidéo est confrontée aux mêmes problématiques que d'autres genres, comme la musique de film. Elle conditionne la façon dont le joueur va percevoir les différents éléments du jeu et aussi la façon dont il s'en souviendra. En créant une ambiance, elle détermine la façon dont le joueur va ressentir une scène ou un moment de jeu. Elle permet par ailleurs au joueur d'identifier immédiatement les différents éléments du jeu : une musique est attachée à un lieu, à un personnage (on parle alors de thème), à une scène, à une situation de la même façon qu'un bruitage est associé à une action.

The Legend of Zelda : Ocarina of Time (Nintendo)

Mais le film, contrairement au jeu vidéo, est un support « invariable » : un compositeur de musiques de films connaît à l'avance la durée et l'enchaînement des scènes telles qu'elles apparaitront au spectateur. A l'inverse, un compositeur de musique de jeux ne peut pas toujours le savoir : à l'exception de certains passages purement cinématiques, la durée et l'enchaînement des différents moments de jeu dépendent du joueur et de sa façon de parcourir le jeu. La musique de jeu est donc confrontée à des problématiques supplémentaires par rapport à la musique de film : cette musique doit-elle « boucler » et si oui comment ? Comment la musique doit-elle réagir au comportement du joueur ? Comment éviter l'impression de répétitivité due à une écoute prolongée ? Comment faire intervenir les différentes musiques aux moments adéquats sans pouvoir les prévoir systématiquement ? Comment réaliser des transitions musicales alors que c'est le joueur qui dirige l'action ?

Lire la suite ou les 16 commentaires

Game Design & Dark Souls

Par Antoine Gersant | le 19 janvier 2012 20:07:43 | Catégories : Analyse, Game Design, Level Design, Ma vie

Dans mon article de juin dernier sur le game design des MOBA, j'ai déclaré ne plus prendre beaucoup de temps pour jouer à des jeux vidéo ; il y a effectivement une quantité assez sidérante de jeux pas déballés ou pas essayés sur mes étagères. Mais je me soigne : au fil des derniers mois, j'ai redécouvert par petites doses les mille et un plaisirs du rôle de joueur et je suis venu à bout de pas mal de jeux que j'avais l'intention de faire. Il m'en reste des wagons mais je progresse. Ouf.

Dark Souls (From Software)

Dark Souls est un jeu développé par From Software, sorti en 2011 sur XBox 360 et PS3. Si on voulait enfermer le jeu dans des boîtes, on dirait que c'est un RPG d'aventure à la troisième personne en temps réel. Essayez d'imaginer un jeu à mi-chemin entre The Witcher et Shadow of the Colossus et le résultat ne sera pas trop loin de l'idée générale, sauf si vous êtes en train d'imaginer « un type avec les cheveux blancs dans un jeu où il faut draguer des monstres géants ».

Lire la suite ou les 14 commentaires

Making of : un arbre pour Lije

Par Pierre Guyot | le 10 janvier 2012 03:41:16 | Catégories : Graphisme, Pixel art

Suite à des remarques qu'on nous a faites sur le site, j'ai pensé que cela pourrait être une bonne idée de présenter des making of pour illustrer les articles que nous avons écrits sur le graphisme. Il ne s'agit pas bien sûr d'exemples à imiter, mais de présenter une façon de travailler et d'essayer de mettre le doigt sur quelques éléments de réflexion. Si vous avez des remarques, critiques ou commentaires, je suis bien évidemment tout ouïe !

Lije

Pour ce premier essai, j'ai choisi de vous présenter le making of d'un arbre qui apparaît dans le prologue de Lije, pour lequel je suis responsable des décors. Il s'agit de pixel art, bien évidemment, mais plutôt grande résolution, où j'essaye de travailler au maximum en à-plats (ce qui exclut par exemple le dithering).

Lire la suite ou les 3 commentaires

Bonne année (et bonnes nouvelles)

Par Antoine Gersant | le 1 janvier 2012 22:21:19 | Catégories : Editorial

Bonjour tout le monde, j'espère que vous vous êtes bien remis des banquets riches en chapon, foie gras, saumon et truffes au chocolat (ici, on fait ce qu'on peut et c'est pas gagné). Les Forges vous souhaitent à tous une excellente année 2012 que l'on imagine pleine de projets de jeux qui aboutissent, de discussions fertiles et aussi de bons trucs à manger (parce qu'on ne s'en lasse jamais).

Lire la suite ou les 5 commentaires

Éléments de level design II

Par Pierre Guyot (republication) | le 1 janvier 2012 22:21:16 | Catégories : Cours, Game Design, Level Design

Les « ingrédients » sont sûrement l'une des choses les plus importantes dans le level design. Ils doivent être utilisés de façon réfléchie, de la même façon qu'une recette de cuisine : à la base, tous les ingrédients sont bons, mais si vous les utilisez mal, la préparation sera mauvaise.

Resident Evil (Capcom)

Lire la suite ou les 7 commentaires

Éléments de level design I

Par Pierre Guyot (republication) | le 1 janvier 2012 22:21:14 | Catégories : Cours, Game Design, Level Design

Hello ! Voici un article qui inaugure un partenariat — que nous espérons long et fructueux — entre les Forges et Level Up, un forum sur la création de jeux amateurs. Nous allons essayer de publier régulièrement des articles parus sur ce forum et issus des réflexions de ses membres. En espérant que ça vous plaise !

Super Mario Bros. (Nintendo)

Lire la suite

La faute à qui ? C'est pas moi !

Par Lyonsbanner (traduction) | le 30 décembre 2011 15:30:00 | Catégories : Analyse, Michael Molinari

(NDT : Cet article a également été traduit par Jerom, et nous le remercions pour avoir choisi ce thème)

Vous jouez à Raiden III, et vous vous acharnez dessus. Vous n’avez pas perdu une seule vie, votre stock de bombes est plein à craquer, et vient ensuite le boss qui n’a aucune chance face à votre plasma autoguidé à pleine puissance. Vous êtes le maître du monde, et soudain PAN ! Vous perdez une vie à cause d’un tir furtif, dont la simple existence anéantit votre parcours sans faute, vous fait perdre vos médailles ainsi que tous les bonus cachés en une explosion aveuglante. Est-ce que vous vous attendiez vraiment à ce que tout parte en fumée ? Vous savez que vous n’avez pas la possibilité de continuer cette partie après avoir laissé passer un truc pareil. Vos certitudes ont été réduites à néant par ce coup sournois qui s’est faufilé par derrière, juste au moment où vous pensiez que vous aviez la partie en main.

Lire la suite ou le commentaire

Compte-rendu de Ludum Dare #22

Par Antoine Gersant | le 22 décembre 2011 16:39:54 | Catégories : Game Design, Graphisme, Ludum Dare, Ma vie, Pixel art

Quatre mois se sont écoulés depuis la précédente édition de Ludum Dare et je ne vais pas vous cacher que j'étais très impatient de participer à nouveau à cet évènement. Pour ceux d'entre vous qui ne seraient pas familiers du principe et qui n'auraient pas lu mon compte-rendu de la précédente édition, rappelons qu'il s'agit d'un weekend pendant lequel des développeurs du monde entier créent des jeux sur un thème imposé. Les participations peuvent se faire soit en 48 heures en solo (la compétition ou compo), soit en groupe en 72 heures (le jam).

Un morceau du wallpaper fait avec tous les écrans titres du Ludum Dare #22

Lire la suite ou les 10 commentaires

Pourquoi écrire un Game Design Document ?

Par Pierre Guyot (traduction) | le 11 décembre 2011 15:44:23 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

De temps à autres, je reçois des questions de la part d'étudiants ou je lis des posts de développeurs débutants qui exigent de savoir pourquoi ils devraient écrire des Game Design Document (GDD). Ils veulent se plonger tout de suite dans la modélisation ou le code et ils ne voient le travail sur papier que comme une perte de temps. Les joueurs ne le verront jamais, alors à quoi bon ?

Je connais cette façon de penser : j'avais la même aussi quand j'ai commencé à créer des jeux. Je me revois en train de coder en FORTRAN bien avant d'avoir une idée claire de comment mon jeu allait bien pouvoir fonctionner en temps que divertissement ou même en tant que programme. Bien sûr, à l'époque, il n'y avait pas de designers expérimentés dans le coin pour me dire comment j'aurais dû faire — tout le monde prenait les décisions au fur et à mesure.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Introduction à GraphicsGale

Par Thomas Chassin | le 13 novembre 2011 16:00:00 | Catégories : Cours, Pixel art

GraphicsGale est un outil très puissant pour quiconque s'intéresse au pixel art, et propose une version d'essai gratuite qui reprend la majorité des fonctionnalités de la version complète (sauf les formats comme .gif, .cur, .ani et . ico qui ne sont pas supportés) téléchargeable ici.

GraphicsGale permet notamment l'utilisation de plusieurs frames pouvant elles-mêmes contenir plusieurs calques et gère la transparence. C'est également un outil de gestion des palettes restreintes très puissant, mais trêve de bavardage, entrons dans le vif du sujet.

Lire la suite ou les 9 commentaires

Il est temps de faire revenir les jeux d'aventure

Par Lyonsbanner (traduction) | le 6 novembre 2011 19:00:00 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Scénario

Sarah Kerrigan et Jim Raynor dans StarCraft

S'il y a bien une chose dont on n'entend plus beaucoup parler, c'est la « narration interactive ». À la Game Developers' Conference, il y avait beaucoup de tables rondes consacrées à ce sujet, et elles continuaient autour d'un verre au bar. C'était l'époque où les jeux d'aventure étaient rois. L'époque où LucasArts et Sierra On-line étaient au sommet de leur forme, les jeux d'aventure étaient les plus beaux et dominaient le reste du marché. Ils étaient amusants, effrayants, mystérieux et fascinants. Les jeux d'aventure présentaient des défis et exploitaient des domaines que les autres genres ne touchaient pas.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Jeu et identité

Par Thomas Chassin | le 18 octobre 2011 23:00:00 | Catégories : Game Design

Dans le dur monde du jeu vidéo, tous les titres ne sont pas égaux. Certains deviennent des succès planétaires et d'autre finissent rapidement aux oubliettes. Une différence entre ces deux catégories, c'est ce que j'appellerai l'identité.

Owlboy (D-Pad Studio), un exemple de jeu doté d'une identité forte.

Lire la suite

Modes de difficulté et ajustement dynamique de la difficulté

Par Pierre Guyot (traduction) | le 13 octobre 2011 15:48:46 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Je viens de finir un livre intitulé Interactive Storytelling, par Andrew Glassner. Bien que les premières centaines de pages constituent une introduction utile à la narration et au game design (pour les débutants, du moins), le livre a de sérieux défauts et je ne peux pas vraiment vous le recommander. Mais en cours de route, Glassner fait des digressions sur divers sujets, dont les modes de difficulté réglables. Il est contre. Il pense qu'ils devraient être bannis.

Je me suis arrêté net quand j'ai lu ça. Mon opinion se situe à l'exact opposé : les modes de difficulté réglables devraient être obligatoires dans la plupart des jeux. En fait, je considère l'absence de modes de difficulté réglables comme une TDC (NDT : voir la rubrique « Pas de biscuit ! »), à l'exception de quelques types de jeux pour lesquels ils ne sont pas adéquats. Dans la mesure où j'y suis tellement attaché, j'étais particulièrement intéressé par les arguments de Glassner à leur sujet. J'y ai jeté un œil et je vais essayer d'y répondre, avant de parler de son alternative favorite, l'ajustement dynamique de la difficulté (aussi connu sous le nom de difficulté adaptative).

Lire la suite ou le commentaire

Cercles vicieux

Par Pierre Guyot (traduction) | le 29 septembre 2011 16:15:52 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

« Les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent », avait l'habitude de dire mon père lors des derniers tours d'une partie de Monopoly familiale. Vu qu'il était le seul d'entre nous à l'époque à réellement comprendre les principes stratégiques du jeu, c'était en général lui qui s'enrichissait.

Final Fantasy XI (Square-Enix)

Il y a huit ans, j'ai écrit un article intitulé « Equilibrer les jeux grâce à la rétroaction positive ». Dans celui-ci, j'explique dans quelle mesure la rétroaction positive peut intervenir dans des mécaniques de jeu : c'est la tendance qu'ont les réussites du joueur à s'auto-entretenir et à renforcer le joueur. La rétroaction positive aide le joueur riche à devenir encore plus riche au Monopoly. Mais que faire pour le joueur pauvre qui devient encore plus pauvre ?

Lire la suite

Chiffres, émotions et comportement

Par Pierre Guyot (traduction) | le 15 septembre 2011 15:22:54 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Les ordinateurs ont été inventés pour manipuler des nombres. La machine à différences de Charles Babbage a été construite pour calculer des polynômes et Lady Lovelace a écrit le premier programme de sa machine analytique pour calculer ce qu'on appelle les nombres de Bernoulli. Ce n'est que bien plus tard que les ordinateurs furent utilisés pour des tâches appliquées comme l'artillerie. Et c'est encore plus tard que les jeux vidéo furent inventés. Nous avons placé une couche de vernis sur une simulation mathématique pour créer un monde imaginaire, mais souvent le vernis n'est pas très épais. C'est particulièrement visible dans les simulations économiques et les jeux de rôles. On gagne en regardant des chiffres sur un écran.

Ça donne envie, non ?

Lire la suite ou les 4 commentaires

Compte-rendu de Ludum Dare #21

Par Antoine Gersant | le 30 août 2011 13:57:25 | Catégories : Game Design, Graphisme, Level Design, Ludum Dare, Ma vie, Pixel art

Ernest the Plump Adventurer (in trouble) - Antoine Gersant

Il y a tout juste une semaine se terminait la 21ème édition du Ludum Dare, une compétition de développement de jeu en temps limité. Les règles sont simples : tous les outils sont autorisés et les participants doivent travailler seul pour produire from scratch un jeu complet en respectant un thème imposé.

Cette année, un total de 599 (!!) jeux ont été réalisés à l'occasion de l'évènement (dont ~90 d'entre eux hors-concours avec un peu plus de personnel ou de temps). Évidemment, je faisais partie de la fête et cet article sera consacré à mon récit des évènements. Voici tout d'abord Ernest, the Plump Adventurer (in trouble), ma participation avec laquelle je vais vous bassiner pendant le reste de cet article.

Lire la suite ou les 16 commentaires

Le genre qui ne voulait pas mourir

Par Pierre Guyot (traduction) | le 21 août 2011 08:00:00 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

The Curse of Monkey Island (Lucas Arts)

Ma vie a été un peu bizarre ces derniers temps. L'autre jour, j'avais décidé d'être chanteur d'opéra et puis finalement je me suis retrouvé coincé dans le château d'un vampire. Quelques heures plus tard, je me suis retrouvé dans la peau d'une adolescente de dix-sept ans un peu stupide et je ne sais comment, j'ai remonté le temps et l'espace pour me retrouver au milieu des Caraïbes à l'époque des pirates et, oh mon Dieu ! Je ne trouve plus mon nécessaire de maquillage !

Et puis je suis devenu un flic du nom de Phoenix Wallis, qui enquête sur un meurtre dans une utopie profondément dérangeante, et maintenant je suis un minuscule tyran qui essayer de récupérer son royaume volé par un usurpateur.

Au cas où vous ne l'auriez pas deviné, je joue à quatre jeux d'aventures en même temps. C'est marrant, même si c'est un peu déstabilisant. Et tout ça en une seule journée. Plus tôt dans la semaine, j'avais essayé de devenir la reine de la promo dans mon lycée et j'ai aussi aidé un fameux archéologue à découvrir les secrets d'une amulette magique.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Comment se lancer dans l'industrie du jeu

Par Thomas Chassin (traduction) | le 14 août 2011 22:33:47 | Catégories : Business, Ernest Adams

Ernest Adams à la Game Developers' Conference

Il y a quelque chose d'amusant avec les jeux vidéos : y jouer provoque couramment l'envie d'en faire un soi-même. C'est exactement ce que j'ai ressenti en jouant à mon premier jeu sur ordinateur. Après cinq minutes passées dessus, je me suis dit : « Il FAUT que je sache comment on fait ça ! ». Je ne connais aucun média qui provoque cette sensation aussi fortement. Enfant, je regardais la télévision sans vouloir faire des émissions télévisées. J'ai bien eu envie d'écrire après avoir lu des livres, mais les enfants sont toujours encouragés à écrire. Personne ne m'a encouragé à faire des jeux vidéos. C'était simplement quelque chose que je savais devoir faire.

Lire la suite ou les 3 commentaires

La narration libre

Par Pierre Guyot (traduction) | le 8 août 2011 20:00:00 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Scénario, Univers

Deus Ex 3 (Eidos Montreal)

En 1995, j'ai donné une conférence à la Computer Game Developer's Conference au cours de laquelle j'ai identifié plusieurs des problèmes de la narration interactive. J'ai repris ces idées quelques années plus tard dans l'un des articles du Designer's Notebook intitulé « Trois problèmes de la narration interactive » et j'y ai suggéré qu'au lieu d'essayer de raconter des histoires, nous devrions essayer de construire des univers dans lesquels des histoires peuvent se produire — des univers où les joueurs puissent vivre des histoires de leur propre création. L'industrie ne disposait d'aucun terme spécifique pour ceci à l'époque, et j'ai proposé le nom de sandbox storytelling.

Dans le cadre d'un jeu bac à sable, l'idée est de présenter au joueur un grand monde ouvert truffé d'opportunités pour réaliser des interactions. Le joueur n'est pas obligé de suivre une intrigue linéaire comme un rail, mais peut interagir avec le monde dans l'ordre dans lequel il souhaite. Si le monde est correctement construit, une expérience narrative devrait naitre spontanément.

Lire la suite ou le commentaire

Blending et Shading

Par Pierre Guyot | le 31 juillet 2011 15:48:22 | Catégories : Couleur, Cours, Dessin, Graphisme, Photoshop

Un bout d'illustration fait maison.

Que de noms barbares pour un simple titre d'article ! Mais sachez que derrière ce jargon improbable sa cache la base de beaucoup d'illustrations sur ordinateur. Le blending, c'est pour ainsi dire la façon de mélanger ses couleurs et le shading, celle de poser les ombres et les lumières de façon à créer le volume. Dans cet article, nous tenterons de donner une introduction très simple à la mise en couleur et à l'illustration numériques.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! VI

Par Pierre Guyot (traduction) | le 24 juillet 2011 17:28:39 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Gran Turismo 5 (Polyphony Digital)

Et c’est reparti ! Les messages sont arrivés, les gens ont parlé et j’ai maintenant une demi-douzaine d’autres erreurs de game design à vous présenter, pour que les évitiez. Je suis toujours très intéressé par le sujet, donc si vous pensez à certaines, prenez soin de m’envoyer un message à notwinkie@designersnotebook.com (NDT : en anglais).

Comme toujours, une mise en garde : même les bons jeux peuvent contenir de mauvais choix de game design. Ce n’est pas parce qu’un jeu est cité ici qu’il est mauvais. Parfois, c’est juste un bon jeu avec une erreur à un moment.

Et passons maintenant aux TDC.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Pourquoi les fins de jeu craignent

Par Thomas Chassin (traduction) | le 17 juillet 2011 13:12:47 | Catégories : Game Design, Scénario

La raison pour laquelle les fins de jeu craignent (pour la plupart, naturellement) a déjà été traitée, mais je voulais en parler dans une perspective spécifiquement narrative.

Donc. Les fins de jeux craignent parce qu'elles sont le dernier élément développé, qu'il n'y a plus de budget, que tout le monde est crevé et parce que la plupart des joueurs ne les regardent jamais de toute façon. Il y a deux choses qui me frappent particulièrement : pourquoi les joueurs ne regardent-ils jamais la fin, et pourquoi personne ne parle-t-il de l'histoire ?

Half-Life (Valve)

Lire la suite ou les 8 commentaires

DLCs et achats par micro-paiement

Par Thomas Chassin | le 10 juillet 2011 14:37:37 | Catégories : Business, Game Design

Certains, en lisant ce titre quelque peu opaque, ont pu se demander « Mais de quoi il parle cet article ? ». Avant de m'étendre sur le sujet, je commencerai donc par clarifier ce point. Les DLCs, ou downloadable contents dans la langue de Shakespeare, sont des contenus additionnels téléchargeables pour un jeu qui reprennent le principe de l'extension, à la différence près que l'absence de support physique fait que ces contenus peuvent être gratuits (ou pas) et sont généralement téléchargeables depuis le jeu ou un support fourni avec (Steam, Xbox Live, PSN, etc.).

Tu veux de l'or et moi des sous, on doit pouvoir s'arranger… — Order & Chaos Online (In-house)

Derrière le terme barbare d'achats par micro-paiement, se cache l'acquisition de contenu utilisable dans le jeu, comme de l'or, des objets ou un déguisement de bisounours pour votre barbare, bref tout ce qui peut passer par la tête des responsables du projet, par le truchement d'une transaction réelle (comprenez « en balançant l'oseille »).

Lire la suite ou les 3 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! V

Par Pierre Guyot (traduction) | le 3 juillet 2011 15:30:00 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Metal Gear Solid (KCEJ)

L’heure est venue une fois de plus de publier dans le Designer’s Notebook le recueil annuel des bugs, des gâchis et des erreurs de jugement ou de goût – ces éléments qui font qu’un jeu est moins bon qu’il ne devrait l’être. Ces Twinkie Denial Conditions ou TDC (NDT : littéralement, condition pour refuser un biscuit, à savoir à un mauvais game designer) ne se limitent pas uniquement aux mauvais jeux ; parfois, il ne s’agit que d’une petite imperfection dans un jeu qui est tout à fait bon dans son ensemble.

Presque toutes ces remarques m’ont été envoyées par des lecteurs (et si vous avez des remarques à faire sur les choix de designers qui ne mériteraient pas leur biscuit, j’aimerais le savoir, envoyez moi un mail [NDT : en anglais] à notwinkie@designersnotebook.com). Malheureusement, je ne suis pas suffisamment riche pour me payer à la fois une PS2, une XBox, une Gamecube, une Dreamcast, une GBA et un PC, je n’ai pas donc pu vérifier tous les exemples mentionnés. Mais même si un détail ou deux est incorrect, c’est le principe qui compte.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Game Design & MOBA

Par Antoine Gersant | le 26 juin 2011 12:44:34 | Catégories : Analyse, Game Design

Je ne sais pas pour vous mais depuis que je fais des jeux (et depuis que je ne suis plus au lycée, ce qui commence à dater un peu), j'ai l'impression que je passe de moins en moins de temps à jouer. En tant que passionné, je suis au courant de l'actualité, des annonces et des jeux qui sortent ; je lis la presse, je regarde des screenshots, je m'arrête dans le salon regarder à quoi jouent mes chers colocataires, mais je ne joue pas très souvent moi-même.

League of Legends (Riot Games)

Un peu largué dans les conversations de gamers, je me demande bien où réside l'attrait de bon nombre de succès récents. Par exemple la série des Halo. Je suis sûr qu'il doit y avoir quelque chose à sauver et qu'autant de gamers ne peuvent pas s'être tous trompés, mais vu de loin il s'en dégage pour moi l'image d'un FPS qui tourne au ralenti où les personnages sont des cosmonautes neurasthéniques dans une série B avec des aliens (et des épées lasers).

Heureusement, mon instinct de joueur n'a pas disparu et il m'arrive de redevenir un hardcore gamer pour quelques semaines ou quelques mois. C'est ce qui s'est produit l'an dernier quand j'ai eu le plaisir (ou le malheur ? à vous de trancher) de découvrir League of Legends, l'un des MOBA à la mode ces derniers temps.

Lire la suite ou les 5 commentaires

La difficulté dans les jeux vidéo

Par Pierre Guyot | le 18 juin 2011 18:33:03 | Catégories : Game Design

L'un des thèmes qui revient de façon récurrente dans les débats sur le game design est celui de la difficulté. On entend beaucoup de choses : si certains critiquent les joueurs assistés et appellent à un retour au « oldschool », d'autres tentent de diminuer le challenge afin d'élargir leur public au maximum (c'est l'un des piliers de la politique de Nintendo, qui a pourtant donné son nom à l'expression « Nintendo Hard »).

Super Meat Boy (Team Meat) - Une maniabilité exemplaire.

Le but de cet article est de proposer une ébauche de réflexion sur la difficulté dans le jeu, en essayant de la définir et de dégager quelques principes pour réussir à éviter certains écueils.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Je crois qu'il se passe quelque chose…

Par Antoine Gersant | le 13 juin 2011 02:06:18 | Catégories : Editorial

Vous ne reconnaissez pas les lieux ? Vous êtes perdu ? Qui a rallumé la lumière ?

Le progrès en marche

Les Forges ont changé de décor, et il était plus que temps de redonner un coup de peinture à ce site qui commençait à sentir très fort le renfermé. Certaines fonctionnalités étaient plus ou moins cassées (erreurs PHP par-ci, par là), le forum plus ou moins à l'abandon, les articles aussi rares que les renards dans le métro parisien — c'est à dire pas complètement inexistants mais il faut se lever vraiment tôt pour les voir. Hum, je m'égare un peu…

Lire la suite ou les 22 commentaires

Costumes et character design

Par Pierre Guyot | le 11 juin 2011 23:22:52 | Catégories : Character Design, Cours, Dessin, Graphisme

Le costume est un élément particulièrement important du character design. Plus encore qu'à son visage, c'est à ses vêtements et son allure qu'on reconnaît un personnage. Dans un jeu en pixel art par exemple, on ne peut pas, la plupart du temps, reconnaître un visage, pour des raisons de résolution.

The 3rd Birthday (Hexadrive)

L'article qui suit vise à développer quelques points concernant le design de costumes. Je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas d'une « méthode » à suivre, mais juste d'une réflexion.

Lire la suite ou les 7 commentaires

Introduction à Photoshop

Par Pierre Guyot | le 11 juin 2011 20:02:25 | Catégories : Cours, Graphisme, Photoshop

L'article qui va suivre est une introduction à Photoshop et présente un certain nombre d'outils, dont les calques (leur fonctionnement est similaire dans des logiciels comme Painter ou PaintShopPro). En espérant qu'il sera utile à ceux qui se lancent dans le graphisme :]

Une illustration maison

Lire la suite ou les 3 commentaires

Le délicat mariage de la narration et du gameplay

Par Diamonds (traduction) | le 21 novembre 2010 00:24:22 | Catégories : Game Design, Scénario

Le jeu vidéo est un médium incroyablement puissant et complexe. Au vu de toute son histoire (tous ces Pokémons et ces fusils de la Seconde Guerre mondiale ne sont absolument pas à négliger), on peut penser que le jeu vidéo est l'unique médium qui puisse rassembler tous les autres média qui l'ont précédé. Rappelez vous que dans les années 70, les jeux vidéo n'étaient généralement que des applications à la jouabilité rigide. Lorsque vous achetiez un jeu pour votre Atari 2600, il allait sans dire que ce que vous possédiez était, à de rares exceptions près, un système de règles, un objectif à atteindre et une interface au sein de laquelle jouer.

Portal (Valve)

Les jeux vidéo en 2009 utilisent encore largement ces mêmes ingrédients, mais le développement technologique de ces quatre dernières décennies a permis à nos jeux d'utiliser une myriade d’autres moyens d’expression que la plupart d’entre nous tiennent pour acquis.

Lire la suite

Les achievements : le su-sucre des geeks

Par Thomas Chassin | le 13 juin 2010 00:05:25 | Catégories : Game Design

Maintenant lisez l'article !

Lire la suite ou les 5 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! IV

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:44:14 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Je n’écrirai pas l’article de ce mois-ci. Vous allez le faire. Ou plutôt, vous l’avez déjà fait. Quelques années après l’article « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! », j’avais demandé aux lecteurs de m’écrire au sujet de ce qui les irritait dans les jeux, et hiiiiiiiii ! qu’est-ce que j’ai reçu comme lettres ! Voici donc une liste des erreurs de conception et des causes d’énervement envoyées par de nombreux lecteurs. J’essayerai de rendre à César ce qui est à César quand je le peux, mais certains n’utilisent pas leur vrai nom et je ne peux dans ce cas malheureusement rien faire.

Dungeon Keeper (Bullfrog Productions)

Lire la suite ou les 4 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! III

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:40:35 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Bon, cela fait presque deux ans que le dernier article « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! » est paru, je pense donc que l’heure est venu pour un nouvel article. Je tiens à jour une liste de mauvaises fonctionnalités, d’erreurs de conception et de choses qui m’irritent personnellement dans les jeux vidéo auxquels je joue, et elle maintenant assez longue pour être publiée. Certaines d’entre elles sont des erreurs de level design ou même des faiblesses dans la programmation, mais il s’agit au moins toujours de choses sur lesquelles le game designer a une influence.

Age of Empires (Ensemble Studios)

Lire la suite

Tais-toi et bosse ton jeu !

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:34:58 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Je suis vraiment fatigué du battage médiatique.

L’une des façons dont un développeur de jeux passe de « jeune et innocent » à « cynique et blasé » est une exposition prolongée au déluge irréfléchi de superlatifs qui sort de la machine des relations publiques. Au bout d'un moment, tout sonne pareil et vous réalisez que vous ne pouvez plus rien croire.

Je suppose que dans une certaine mesure, le battage médiatique est inévitable dans notre industrie et plus généralement dans toute industrie du divertissement. Comme il y a peu de critères objectifs pour tester les jeux, le fait d’aimer ou de ne pas aimer un jeu se réduit à un problème d’opinion. Le battage médiatique est notre façon d’influencer l’opinion de nos clients. Et certaines de ces déclarations qui semblent complètement extraordinaires sont justifiées. Les jeux sont beaucoup plus rapides, beaucoup plus fluides et beaucoup plus beaux qu’ils ne l’étaient. Avec le développement du hardware à l’heure actuelle, il est difficile de trouver une façon de décrire ces changements qui ne sonne pas comme une successions d’hyperboles. Néanmoins, je pense que le battage médiatique représente un véritable danger pour le processus de développement.

Lire la suite

Tolkien, Beethoven, Vision

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:25:12 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Selon le mythe de la création de l'univers fantastique de J.R.R. Tolkien, la terre a été dessinée par la musique. Eru, l’Elu, créa plusieurs esprits appelés les Ainur, qui chantaient devant lui. Mais il y eut des conflits entre les Ainur au sujet de quel thème devait dominer et on en essaya plusieurs. Finalement, Eru arrêta la musique d’une seule et vibrante note, et il révéla aux Ainur ce que leur chant avait fait en réalité – il avait formé une vision de la terre et de toute son histoire. Puis, avec un mot, Eru fit de la vision une réalité.

The Dark Tower (John Howe)

Le mythe de la création de Tolkien fait inévitablement penser à la Neuvième Symphonie de Beethoven, à tel point que je demande parfois si Tolkien n’a pas été inspiré par celle-ci. La Neuvième Symphonie est composée de cinq mouvements. Dans les trois premiers, l’orchestre explore trois thèmes très différents. Mais dans le quatrième mouvement, une conversation prend place entre les violoncelles, qui sont clairement un professeur, et les violons, qui sont les élèves. L’un après l’autre, les violons commencent à joueur chacun les thèmes des trois premiers mouvements. A chaque fois, les violoncelles les interrompent et désapprouvent vivement. Finalement, les violons introduisent timidement un nouveau thème. Les violoncelles les encouragent et le thème prend de l’ampleur jusqu’à devenir l’éclatant Hymne à la Joie qu’est le cinquième mouvement.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Simplification

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:23:23 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

L’un de mes jeux favoris — du moins quand il s’agit de discuter les principes du game design — est le Monopoly. C’est un jeu où interviennent à la fois l’expérience et la chance ; il est facile de comprendre comment les ressources y circulent ; et il a l’avantage d’être connu par presque tout le monde dans le monde occidental. Quand je me sers du Monopoly comme exemple, je suis presque sûr que les personnes qui me lisent sauront de quoi je parle. Les noms des rues diffèrent selon le pays où vous y jouez, mais les principes restent les mêmes.

Le Monopoly est une version simplifiée du marché immobilier – simplifiée, parce que toutes les subtilités du vrai marché immobilier n’y ont pas été incluses. Il n’y a pas d’inspections, d’assurances ou d’impôts. Monopoly ne garde que les aspects amusants du commerce immobilier, et met de côté ceux qui ne le sont pas.

Lire la suite

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! II

Par Pierre Guyot (traduction) | le 30 octobre 2009 23:15:53 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Il y a à peine deux ans, j’ai écrit un article intitulé « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! » qui traitait de ce que je considérais comme des fautes de conception – des choses qui m’irritaient dans certains jeux vidéo. Celui-ci a déclenché un important afflux d’e-mails, la plupart disaient « Oui ! Moi aussi ! », mais d’autres faisaient remarquer que j’avais été injuste par moments. Dans tous les cas, il s’agissait d’un thème populaire (et potentiellement sujet à débat) et j’ai donc commencé à établir une liste de choses qui m’irritaient dans les jeux. J’en ai cinq sous la main, et plus pour lesquelles je n’ai plus de place, c’est pourquoi le temps est venu pour un « Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi ! II ». Il s’agit pour certaines d’erreurs de programmation et non de design, mais vous avez saisi l’idée.

The Settlers III (Blue Byte Software)

Lire la suite ou le commentaire

Méthodes et conseils pour le mapping

Par Dyo | le 28 décembre 2008 18:44:22 | Catégories : Cours, Graphisme, Level Design, Pixel art, Tiles

Le mapping est une activité que je trouve extrêmement divertissante et ludique. Elle succède souvent à la conception des graphismes ; c'est alors l'occasion d'exploiter le fruit de longues heures de travail. Bien sûr, mapper correctement c'est, comme pour toutes les disciplines de la création d'un jeu vidéo, un travail de patience (rien ne s'obtient en claquant des doigts). Mapper à partir de graphismes somptueux ne vous garantit pas un succès assuré… Et un mauvais mapping peut lourdement pénaliser des graphismes de qualité. Mais, et j'y reviendrai plus loin, le bon graphiste aura vraisemblablement un maximum de chances d'être en même temps un bon mappeur. La raison ? Non pas un talent inné, mais un œil entraîné à repérer l'anomalie.

Seiken Densetsu 3 (Square)

Je vous propose dans ce tutoriel des principes assez généraux, forcément imprécis car devant s'adapter à une multitude de cas. Son application directe concerne les graphismes 2D du type console 16 bit (ce sera le support des illustrations proposées). Toutefois la plupart des idées devraient aider quelque soit le support de création.

Lire la suite ou les 5 commentaires

La leçon de dessin de Arne

Par Antoine Gersant (traduction) | le 27 octobre 2008 16:33:00 | Catégories : Cours, Dessin

Je crois qu'il existe une logique qui dicte si une image est réussie ou pas. Je crois aussi que les humains sont des machines faites de viande, et qu'un jour les ordinateurs seront capables de faire ce que nous faisons. Puisque la logique peut être mise sous forme de règles, de lignes de conduites et de théories, on peut la partager. C'est ce que je vais essayer de faire ici.
Gardez à l'esprit que j'ai déduit empiriquement les théories que je présente ici, et que je suis une machine de viande qui a de grandes chances de se tromper. A un certain niveau, une peinture est assez réussie pour que nos préférences personnelles et nos capacités intellectuelles et cognitives ne remarquent plus ou ne s'attardent plus sur les imperfections. Plus vous en saurez sur l'art et plus vous remarquerez les petits défauts (et plus vous passerez pour un vieux grincheux aux yeux des autres).

Sans titre (Arne)

De nombreuses règles vont à l'encontre les unes des autres, s'annulent mutuellement, ou sont à oublier pour certaines approches stylisées. Ce dont je vais parler ici n'est que le large spectre des règles de base sur lesquelles nous sommes généralement d'accord. Les extra-terrestres pourraient trouver étrange la partie sur les ombres froides et la lumière chaude…sans parler de la partie où j'évoque les visages humains.

Le conseil de loin le plus utile que je puisse donner aux artistes en cours d'apprentissage est : Entrainez-vous.
Étudiez tout et sur tous les supports. Oui, cela veut aussi dire dessiner ce que vous détestez. Alors à quoi bon ce cours si tout ce qui compte c'est l'entrainement ? Et bien je pense qu'il y a quelques choses qu'il est bon de savoir dès le début, mais vous ne remarquerez aucune amélioration simplement après avoir lu ce cours. Il ne fait aucun doute qu'il vous faudra du temps pour digérer ce que j'ai écrit ici, alors vous pourriez avoir besoin de jeter de nouveau un œil à ce texte dans quelques mois.

Lire la suite ou les 12 commentaires

Equilibrer les jeux grâce à la rétroaction positive

Par Pierre Guyot (traduction) | le 12 octobre 2008 15:56:53 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

La plupart du temps, cette chronique est remplie de notes dogmatiques sur la créativité, la narration ou les effets sociologiques du divertissement interactif – en d’autres termes, la pluie et le beau temps. De temps à autres néanmoins, je me sens obligé d’écrire quelque chose d’abstrus et de technique sur le game design, quelque chose qui relève plus du « comment » plutôt que du « pourquoi » ou du « pourquoi-ne-pas ». Là il s’agit de l’un de ces moments. Ce mois-ci, je vais vous parler des effets que la rétroaction positive a sur l’équilibre d’un jeu.

Lire la suite ou le commentaire

Cours de pixel art 9 : un monde de tiles

Par Antoine Gersant | le 18 août 2008 14:43:31 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art, Tiles

Tout ça pour ça…

Alundra (Matrix Software)

Si vous m'avez lu jusqu'ici, vos connaissances théoriques en Pixel art sont désormais à peu près correctes. Cependant, vous êtes sans doute déçu que je n'ai pas répondu à vos préoccupations les plus pressantes, du genre « Comment je fais un tile d'herbe ? », « Comment je fais la tête de mon héros ? », « Comment faire un arbre pas trop moche ? », « Où trouver une nouvelle copine ? ». En fait, vous en savez déjà assez pour faire tout ça (sauf pour la copine, et là vous vous débrouillez mieux sans moi je pense)… mais ne rêvez pas trop ! Sans pratique, on n'arrive à rien, et si vous vous posez encore ce genre de question, vous avez besoin de pratique (et de critiques). Histoire de remédier un peu à cela, nous allons passer en revue les éléments de base qui constituent un tileset de RPG et qui posent beaucoup de problèmes en pixel art. Ou pas.

Lire la suite ou les 12 commentaires

La mort (et Planescape : Torment)

Par Pierre Guyot (traduction) | le 18 août 2008 14:23:19 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

La culture gothique, à ce qu’il me semble, est un peu passée à côté de son sujet. Le fard à paupières et les romans d’Anne Rice, c'est très bien tout ça, mais si vous êtres vraiment intéressés par la mort, je vous suggère d’aller travailler à la morgue de la ville le samedi soir, quand les victimes de tirs de balles arrivent. Là vous pourrez expérimenter la sordide vérité dans de bonnes conditions d’éclairage : les corps sont souvent encore chauds et les familles en sont à cette première phase d’incrédulité choquée qui précède la longue tristesse à venir. La mort violente n’a rien à voir avec des vêtements noirs à la mode ou des joyaux hérissés de pointes : il s’agit principalement de colère et de misère sordide, de brutalité et de mauvais jugement. Néanmoins, malgré leur vision romancée, je pense que les Goths ne sont pour la plupart pas bien méchants. Un peu de jeu théâtral ; un peu d’autodramatisation ; ça énerve leurs parents (ce qui constitue sans doute une grande part de l’intérêt de la chose) mais ce n’est intrinsèquement pas plus sinistre que de s’habiller avec des costumes de Star Trek. Des cultes de la mort sont apparus de nombreuses fois dans l’histoire humaine, des momies de l’ancienne Egypte aux soldats d’argile enterrés en Chine. Porter du vernis à ongles violet est en comparaison une expression assez douce d’une très ancienne pulsion.

Planescape : Torment (Bioware)

Lire la suite ou les 2 commentaires

Trois problèmes de la narration interactive

Par Pierre Guyot (traduction) | le 18 août 2008 14:04:06 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Scénario

L’article du mois dernier sur les jeux d’aventure a déclenché une si forte réaction que j’ai pensé discuter d’un important problème qui y est lié, pendant que j’ai l’attention de tout le monde.

La narration interactive est un sujet de débat très important depuis que les premiers jeux vidéo ont été créés. Beaucoup des premiers développeurs de jeux étaient des programmeurs sans expérience dans le domaine de l’écriture d’une fiction, si bien qu’il y avait une véritable pénurie de talents pour créer des éléments comme les personnages et pour rythmer une intrigue. Depuis lors, les écrivains professionnels sont entrés dans l’industrie et la qualité de notre narration a quelque peu augmenté.

Seiken Densetsu 3 (Squaresoft)

En dépit de ça néanmoins, il reste une question philosophique plus vaste qui se dessine au-dessus du sujet : « Qu’est-ce que cela signifie quand on dit qu’une histoire est interactive ? ». C’est une question qui reste aujourd’hui sans réponse. Vous pourriez avancer qu’aucune réponse n’est nécessaire – les jeux d’aventures racontent des histoires et ils sont interactifs, par conséquent ils constituent une narration interactive, et il n’est pas nécessaire d’en discuter plus avant. Le problème est que la plupart des jeux d’aventure racontent des histoires plutôt pauvres. Nous n’avons jamais eu jusqu’ici vu de jeux d’aventure qui était du niveau des travaux de Dickens ou de Maupassant.

Je crois que la narration interactive souffre de trois très gros problèmes et ceux-ci sont clairement visibles dans les jeux d’aventure aujourd’hui.

Lire la suite ou les 2 commentaires

Une leçon de symétrie

Par Pierre Guyot (traduction) | le 17 août 2008 02:58:43 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Les plus observateurs d’entre vous auront pu remarquer que je n’ai pas publié d’article le mois dernier. J’étais en vacances à Oxford, en Angleterre, où j’étudiais l’art, l’architecture, l’histoire et la sociologie de la maison anglaise. Vous vous demandez sans doute pourquoi un développeur de jeux PC voudrait être capable d’expliquer la différence entre décorations baroque et rococo ou pourquoi un libéral voudrait étudier les extravagantes propriétés d’un groupe de gens qui ont vécu des vies de dépenses ostentatoires tandis que les classes ouvrières opprimées trimaient au loin dans la chaleur… Où en étais-je ? Bien, de toute façon, pour faire court, la réponse est que si les développeurs de jeux n’apprennent pas quelque chose de nouveau de temps en temps, la totalité de l’industrie du jeu finira dans le pétrin, voilà pourquoi.

Starcraft 2 (Blizzard)

Lire la suite

Le commerce dans les RPG

Par Pierre Guyot | le 16 août 2008 02:15:14 | Catégories : Game Design, Univers

L’un des éléments les plus importants du RPG, bien qu'on n'y pense pas tout de suite, c'est le commerce. En effet, qui dit jeu de rôle dit achat et vente d’équipement et de matériel divers (épées, potions, amulettes, etc.) et donc, commerce. L’article qui va suivre vise à développer une réflexion sur quelques aspects du commerce dans les RPG, son influence et la façon de l’implémenter, de façon à immerger le joueur dans l’univers sans que cela devienne un fardeau pour lui.

Guild Wars 2 (ArenaNet)

Lire la suite ou les 3 commentaires

Cours de pixel art 8 : textures et dithering

Par Antoine Gersant | le 5 août 2008 01:33:40 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Sauf qu'en fait on va parler de dithering avant de parler de textures. Mais ça sonnait mieux dans l'autre sens.

Legend of Mana (Square)

Après avoir fait une étape au pays de la douceur et de la volupté grâce à l'anti-aliasing, nous allons aujourd'hui nous attaquer à des techniques bien crades, sauvages et pleines de pixels (pour changer) — à savoir l'imitation de textures et le dithering. Commençons par une petite mise au point linguistique : le mot français pour parler de dithering est « tramage » mais les habitudes étant ce qu'elles sont (ça et mes préférences personnelles), vous n'entendrez pas le mot « tramage » dans ce chapitre. A vous de voir celui que vous souhaitez utiliser. Vous ne recevrez pas de coups de fouet si votre choix se porte sur « tramage » (juste un mépris sans fin de ma part).

Lire la suite ou le commentaire

La création de noms : tout un art

Par Dyo | le 5 août 2008 00:11:41 | Catégories : Cours, Univers

Créer quelques noms propres c'est relativement facile ; on a tous de temps en temps des petites illuminations sur une syllabe qui déchire ou bien un nom commun détourné en nom propre. Là où ça devient compliqué c'est quand, pour un jeu où chaque PNJ porte un nom, il faut des tonnes de noms, et que ces noms doivent avoir des consonances communes selon la race/région… Sans oublier les noms de lieux. La création de noms est donc en fait une tâche complexe et longue (rassurez-vous, rien d'infaisable :p).

Attention : ce cours, qui permet de produire « en masse » des noms intéressants, est long. Si vous avez comme objectif de créer un jeu de type Final Fantasy où seuls les héros sont nommés (et où les PNJ s'appellent « Villageois 1 » par exemple :D), vous pouvez aller directement à la dernière partie. Elle explique les fondements d'un nom de qualité (ce qu'il faut faire — et ne pas faire) en vous épargnant le travail rendant crédible et homogène une longue série de noms (nécessaire si votre projet est plus vaste).

Attention (bis) : fuyez les générateurs tout fait (du genre ceux proposant noms elfiques, nanesques et consorts, à part pour un fan game du Seigneur des Anneaux, c'est pas bon) ou complètement aléatoires (prenant des lettres au hasard).

Lire la suite ou les 28 commentaires

Cours de pixel art 7 : anti-aliasing

Par Antoine Gersant | le 26 juillet 2008 01:11:14 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Là où tous vos pixel arts deviennent beaux. Ou Pas. Ou si en fait, ça dépend à quel point ils étaient moches avant.

Seiken Densetsu 3 (Squaresoft)

Si vous avez le courage de lire de nos jours la presse « spécialiste » du jeu vidéo, vous avez sans doute déjà vu des journalistes se plaindre de l'aliasing dont souffrent certains jeux. Il s'agit du phénomène qui survient quand un objet au premier plan se trouve devant un fond de couleur distincte : le contour de l'objet se détache du fond et « on voit les pixels » sous forme d'un affreux crénelage des bords.

Lire la suite ou les 7 commentaires

Rendons sa magie à la magie

Par Antoine Gersant (traduction) | le 25 juillet 2008 23:39:24 | Catégories : Ernest Adams, Game Design

Diablo III (Blizzard)

Si vous avez déjà joué à un vieux jeu sur ordinateur, un jeu vraiment vieux (sur un macro-ordinateur relié à un terminal d'impression), vous vous souvenez sûrement que ce qui en sortait ressemblait à ceci :

« Nous sommes en l'an 3 de votre règne. La population compte 1937 citoyens. Au cours de l'année écoulée, 24 citoyens sont morts et 92 citoyens sont nés. Vous avez 178 acres de terre cultivée et 241 sacs de grain dans les greniers.

Combien de sacs voulez vous semer cette année ? »

Ce qui saute aux yeux dans cet exemple c'est qu'il est plein de chiffres. Les ordinateurs ne manipulent que des chiffres, bien sûr, et c'est pour cela que tous les jeux vidéos sont nécessairement des modèles mathématiques. Dans les premiers jeux sur ordinateur, le modèle mathématique était proche de la surface : puisqu'il n'y avait pas de graphismes, les concepteurs ne pouvaient pas faire mieux que de vous renvoyer des nombres avec des petits bouts de texte au milieu pour les relier.

Lire la suite ou les 7 commentaires

Cours de pixel art 6 : couleurs et palettes

Par Antoine Gersant | le 23 juillet 2008 22:49:35 | Catégories : Couleur, Cours, Graphisme, Pixel art

Et non, on ne dessine plus rien ! Heh, revenez !

Trip World (Sunsoft)

Lire la suite ou les 6 commentaires

Cours de pixel art 5 : ombre et lumière

Par Antoine Gersant | le 23 juillet 2008 19:29:10 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Aujourd'hui on passe de la 2D à la 3D tout en restant en 2D. Si. Vous allez voir (ou pas).

Avec ce dont nous avons parlé jusqu'ici, vous devriez être capable de faire de jolis linearts et de dessiner des décors avec une perspective correcte. C'est un bon départ mais vous vous doutez bien que ça ne suffit pas pour faire un pixel art.

Un ravissant mockup de Adarias

Dans ce chapitre, nous allons nous occuper de shading. Il s'agit d'un ensemble de techniques qui vont nous permettre de sculpter nos décors et nos personnages pour représenter des reliefs ou des formes, bref des volumes (et je vous épargne mon traditionnel laïus sur l'importance capitale de ce chapitre, c'est juste super important).

Lire la suite ou les 2 commentaires

Comment aller à l'essentiel et donner aux joueurs ce qu'ils veulent

Par Antoine Gersant (traduction) | le 22 juillet 2008 19:14:33 | Catégories : Game Design

Il est important dans la conception d'un jeu de tout faire pour donner au joueur ce qu'il est venu chercher : de la satisfaction. Cet article décrit une technique qui vous aidera à centrer votre jeu autour de son concept et à donner aux joueurs ce dont ils ont envie (et aussi à éviter de leur donner ce qu'ils ne veulent pas). Il ne s'agit que d'une méthode, et pas de la vérité ultime sur le sujet, mais essayez la et voyez si elle vous convient.

Lui, on ne lui donne pas ce dont il a envie (enfin je crois).

Bien, vous avez une idée de ce que votre jeu va être, mais vous n'avez pas encore détaillé le concept à 100%. Vous avez parfois un peu l'impression d'être un musicien de jazz qui essaye différents riffs et qui choisit ce qui sonne le mieux. Au bout du compte, tant que que le jeu marche bien (c'est à dire qu'il est amusant), la façon dont vous êtes arrivé là importe peu. Ou peut être que si en fait : Dans les dernières phases de Game Design il faut être structuré pour pouvoir bien balancer le jeu et, contrairement à la peinture abstraite où tout se fait au pif du début à la fin, le Game Design est en bonne partie une affaire de méthodologie. La méthodologie poussée à l'extrême supprime la composante créative du Game Design, mais si l'on en use avec parcimonie, le jeu en bénéficie. Ce qui va suivre est une technique simple que j'emploie pour aller à l'essentiel qui a déjà aidé plusieurs développeurs en plus de moi. Il s'agit d'un nouvel outil pour votre arsenal de concepteur. Commençons sans plus attendre !

NdT : Cet article a été écourté. Referez-vous à l'original pour lire l'exemple final tronqué.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Cours de pixel art 4 : perspectives

Par Antoine Gersant | le 21 juillet 2008 23:50:13 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Maintenant on va apprendre à dessiner des décors de façon ramenarde. Si si.

La question de la perspective dans les jeux en 2D est une question que personne ne se pose, et c'est sans doute la raison pour laquelle beaucoup de jeux amateurs multiplient les incohérences dans ce domaine. Ce chapitre a pour but d'éclairer un peu votre lanterne sur le sujet, mais il ne traitera cependant que de perspectives RPG-esques. Pour tout ce qui est vue de côté ou vue à la première personne, il faudra aller chercher ailleurs.

Rappelons aux plus distraits d'entre vous que la perspective est « l'art de représenter les objets sur une surface plane (votre écran en l'occurrence) tels qu'ils apparaissent à l'œil de l'observateur. »

The Legend of Zelda ~ The Minish Cap (Capcom)

Avant de démarrer, je tiens à remercier Lünn sans qui ce chapitre n'aurait ressemblé à rien, puisqu'il s'agit en fait d'une version remise en page d'une conversation que j'ai eue avec lui sur le sujet.

Lire la suite ou les 6 commentaires

Vilain Game Designer ! Pas de biscuit pour toi !

Par Antoine Gersant (traduction) | le 20 juillet 2008 22:54:38 | Catégories : Ernest Adams, Game Design, Pas de biscuit

Je me suis remis récemment à jouer à de vieux jeux, et j'ai remarqué quelque chose d'intéressant par rapport aux jeux d'aujourd'hui : bien sûr, la technologie a énormément changé, mais certaines erreurs de conception de l'époque sont pourtant toujours présentes. Les énigmes mal conçues et les fausses-bonnes-idées irritantes apparues il y a de ça quinze ou vingt ans rôdent toujours.

Voici une liste de fausses-bonnes-idées que je ne supporte plus. C'est un point de vue hautement personnel et votre opinion peut être différente, mais pour moi, ces idées sont la marque d'un game design bâclé ou fait par un paresseux.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Représentation et stylisation

Par Dyo | le 16 juillet 2008 22:13:02 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Cet article vise à vous donner quelques grandes lignes plutôt théoriques relatives à la création en pixel art.

Sword and Sworcery (Superbrothers)

Lire la suite

Méthodes et conseils pour bien travailler

Par Dyo | le 16 juillet 2008 21:14:08 | Catégories : Graphisme, Pixel art

Dans cet article, je vais vous donner quelques règles importantes pour commencer (ou continuer) le « travail » sur de bonnes bases (difficile de parler de travail pour notre activité artistique favorite).

Lire la suite ou le commentaire

Eléments de Creature Design

Par Pierre Guyot | le 14 juillet 2008 22:50:28 | Catégories : Creature Design, Dessin, Graphisme

Dans un univers de jeu, plus particulièrement dans le RPG, le Creature Design est un élément important. Les monstres, et plus généralement les créatures, donnent corps à l’univers du jeu et se retrouvent partout : villages, forêts, grottes, immeubles, etc. Qui plus est, le joueur risque de s’en farcir un certain nombre tout au long de l’aventure, alors quitte à devoir vaincre quatre cents exemplaires du même gobelin (ou de sa version recolorée avec 20 niveaux en plus :3), autant que ce soit un gobelin superbe et original.

Dungeon Cleaner, par njoo (http://njoo.deviantart.com)

Ce cours, si on peut appeler ça ainsi, vise à expliquer la démarche de questionnement et de recherche nécessaire à la conception d’une créature, d’un monstre ou d’une bestiole (démarche qui peut s’appliquer à d’autres domaines, le Character Design entre autres). Je vais essayer de développer des notions comme les valeurs, les contrastes, etc. Je signale avant toute chose qu’il ne s’agit absolument pas de LA méthode à suivre, mais de la méthode que j’emploie personnellement : elle est parfaitement critiquable, il se peut tout à fait (et c’est quasiment sûr) qu’il y ait mieux et vous n’êtes pas obligés de la suivre. Si vous avez des suggestions à faire pour modifier ou améliorer cet article, je suis toute ouïe :)

Au fur et à mesure de l'article, je vais développer un exemple de Creature Design et essayer de montrer comment il s’est formé, histoire d’illustrer mon propos (ce sont les passages en italiques). J’ai essayé de forcer sur les étapes, histoire que ce soit bien compréhensible, même si je ne le fais pas toujours de façon détaillée. Néanmoins, même s’il n’est pas nécessaire d’avoir chaque étape de l'article en tête, ce qui serait passablement fastidieux, je pense que c’est une bonne chose que de garder cette démarche en tête, dans un coin.

Lire la suite ou les 3 commentaires

Lexique de Pixel art

Par Antoine Gersant | le 14 juillet 2008 22:07:20 | Catégories : Graphisme, Pixel art

Le pixel art est un médium auquel sont associé de nombreux termes techniques, barbarismes et néologismes aux nuances parfois subtiles. Visite guidée.

Lire la suite ou le commentaire

Cours de pixel art 3 : tracer des lignes

Par Antoine Gersant | le 13 juillet 2008 19:28:45 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Fini la parlotte, on va enfin faire du pixel art.

Si vous n'êtes pas encore un artiste accompli (non vous n'en êtes pas un), la façon la plus simple d'aborder une illustration est de réaliser une première version au crayon, de l'encrer une fois que vous en êtes satisfait, puis de la mettre en couleur. Il en va de même pour le pixel art : la façon la plus simple d'aborder un pixel art est le tracé de ses contours, le lineart.

Super Mario World 2 - Yoshi's Island (Nintendo)

Le lineart est une étape extrêmement importante de la réalisation d'un pixel art. En effet, quelques pixels de votre image représentent un gros volume dans la réalité (contrairement à un dessin, où l'échelle permet une plus grande tolérance) si bien qu'une erreur d'un ou deux pixels peut donner à un personnage une malformation congénitale de 20 centimètres. La précision du lineart est C-A-P-I-T-A-L-E pour la réussite d'un pixel art (j'insiste).

Lire la suite ou les 8 commentaires

Cours de pixel art 2 : les bons outils

Par Antoine Gersant | le 11 juillet 2008 23:11:42 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

S'il y a bien un proverbe que je déteste c'est :

Il n'y a pas de mauvais outils, seulement de mauvais ouvriers.

Charamaker 1999 — un logiciel dédié au pixel art.

Je crois même qu'il n'y a rien de plus faux (sauf peut-être que « tout ce qui ne tue pas rend plus fort » mais c'est pas le sujet) et le pixel art en est une très bonne preuve. Ce chapitre a pour but de vous présenter différents logiciels qui permettent de faire du pixel art et de vous aider à choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Lire la suite ou les 21 commentaires

Cours de pixel art 1 : préface

Par Antoine Gersant | le 11 juillet 2008 21:35:30 | Catégories : Cours, Graphisme, Pixel art

Un peu de sérieux avant que je me mette à écrire mes bêtises

Le pixel art, même s'il a aujourd'hui perdu beaucoup de son importance à l'échelle de l'industrie du jeu vidéo, demeure un médium très utile aux créateurs indépendants et aux petites productions. Sa patte immédiatement reconnaissable a le don d'émouvoir une large frange de joueurs, tout en offrant aux créateurs l'occasion d'utiliser des techniques uniques en leur genre.

Owlboy (D-Pad Studio) — un exemple de pixel art

C'est de ces techniques que nous allons parler aujourd'hui, dans cette édition revue et augmentée du cours de pixel art original des Forges.

Lire la suite ou les 5 commentaires

Derniers commentaires

Archives

Catégories

A la loupe

Cliquez pour zoomer sur les détails
Images extraites de VGMaps